Carnet de voyage aux Phlippines

comparateur de vol ZEfly
VOLS
VOITURES
HÔTELS
Le Mag

Mon carnet de voyage aux Philippines

 Philippines: Carnet de voyage 16 jours aux Philippines


Jour 10 : Découverte des îles de l’archipel de El Nido en Banca

La découverte des îles de l’archipel est la principale attraction. L’endroit le plus connu pour l’organisation est le « El Nido Boutique et Art Café ». Tous les guides vous en parlent. Perso je vous le déconseille car il abuse un peu sa notoriété. Les prix s’en ressentent.

Un bon plan pour visite les îles, c’est Arman. Il a une cahutte en face de l’hôtel Tandikan beach Cottage. C’est tarif sont moins chère et le repas du midi est plus familiale, poisson grillé et plat concocté par son épouse.

Aujourd’hui on part donc avec Arman à la découverte des îles Miniloc, Simisu, et 7 Commando beach. Prévoir masque et tuba Miniloc Island : A ne surtout pas manquer .Deux magnifiques lagons :

· « Small Lagoon » accessible uniquement à la nage pour une petite ouverture dans la roche. On arrive dans un lagon entouré de falaises sur lesquelles poussent des arbres. On se demande comment car ils sont encrés dans la roche. A savoir, une fois dans le lagon le longer sur la gauche sur environ150m. Il y a une petite ouverture qui conduit a un deuxième mini lagon de 20m2 max plutôt intime. On peut même y entrer par un tunnel naturel sur la gauche, ça aucun guide ne vous donne l’info.

· « Big lagoon » Une entrée par un long couloir de 200 m de long et 20 m de large et 40 cm de profondeur d’une eau turquoise. Au bout on arrive dans le lagon très profond avec des falaises à vous couper le souffle.

Simisu Island : Une belle plage idéale pour la pause déjeuner et pour le snokeling.

7 commando Beach : Une plage qui n’a rien d’extraordinaire, mais bon elle fait parti du tour.

Jour 11 : Promenade à pied autour de El Nido

On part à l’aventure en longeant la côte depuis El Nido vers l’aéroport. Il suffit de suivre le sentier qui part de l’extrémité de la plage . La promenade commence par la traversé d’une forêt de cocotier. Une dame est en train d’ouvrir des noix de coco pour probablement les vendre au marché. Elle ne parle pas anglais. Par geste on lui fait comprendre qu’on souhaite lui en acheter une. Pas de problème elle nous laisse choisir . Je lui fait signe avec la main, combien. Elle me fait signe de la main non, non. C’est incroyable, ils sont 100 fois plus pauvre que nous et elle ne souhaite même pas que je la paie. Je fini par lui poser un petit billet parterre puisqu’elle ne le veut pas et on repart à la découverte de la côté.

Les paysages sont hallucinants. Des plages magnifiques complètement désertes, couverte de coquillages. Dans 10 ans, tout ça aura disparu. Des hôtels 5* avec piscine auront poussé comme des petits pains. Les coquillages échoués auront été remplacés par des transats. Pour le moment c’est en vrai havre de paix comme le montre ces photos.

Le soir, on décide de se rendre à la plage de Corong Corong. Il parait que le couché de soleil y est magnifique. C’est ce que dit le petit futé. En effet c’est agréable mais quelque chose nous dit que, plus au sud, ça doit être encore plus jolie. On verra ça demain

 

Jour 12 : Découverte des îles de l’archipel en Banca

Et si on allait revoir Arman pour qu’il nous fasse découvrir de nouvelles îles paradisiaques.

Aujourd’hui ce sera Snake Island, Cudugnon Cave, Lagen Island, Inabuyutan Island et Cathedral Cave.

Les points forts :

Snake Island : Une île dont l’extrémité se termine par un long banc de sable qui s’avance dans la mer d’où le nom de serpent. On peut grimper au sommet de l’île pour observer les îles alentours.

Cudugnon cave : Une grotte accessible par une petite ouverture dans la falaise. A l’intérieur il reste encore le trou ou a été trouvé un trésor qui aurait été enterré pendant la seconde guerre mondiale par un officier Japonais. Inabuyutan Island : La forme de cette île est magnifique. On reverrait de pouvoir si installer.

Le soir on repart à la recherche du point de vue idéale pour assister au coucher de soleil.

En fait, il faut se rendre à l’extrémité sud de la plage de Maremegmeg qui se situe après la plage de Corong Corong.

Marché sur le sable en direction du sud puis arrêtez vous au niveau d’un ressort qui c’est construit à l’extrémité de la plage. Là, des hamacs vous attendent pour contempler le coucher de soleil. Je suppose qu’ils sont réservés aux clients du ressort, mais bon personne ne surveille et nous somme pratiquement seul alors pourquoi s’en priver.

Jour 13 : De El Nido à Puerto Princessa en bus local

Il y a deux façons de faire le trajet qui dure la journée.

En mini van climatisé ou dans un bus local. Le petit futé recommande la deuxième solution si l’on souhaite partager une tranche de vie des populations locales alors nous avons suivi leur conseil. C’est en effet quelques choses à vivre, mais une fois. Pas plus.

Commençons par le bus non climatisé bien entendu. Savez vous comment faire rentrer 100 personnes dans un bus de 40 places ? C’est simple, 40 sur les sièges, 30 dans le couloir et 30 sur le toit du bus au dessus des bagages. Voila, c’est simple.

Ensuite la route. La moitié du trajet ( 4h ) se fait sur une route en terre battue super poussiéreuse. Il fait tellement chaud dans le bus que nous sommes obligés de garder les vitres ouvertes. Bref, 4h avec un tee-shirt devant le nez pour ne pas finir asthmatique.

Après une crevaison, une panne mécanique, nous arrivons enfin à Puerto Princessa après 8 heures de bus.

Pour notre hôtel, nous avons fait une petite folie. Chambre avec eau chaude et un magnifique petit jardin. L’hôtel hibiscus est tenu par un Français marié à une philippine. Il vient juste d’ouvrir et je le recommande.

Le soir, nous dinons au Kalui restaurant. Un magnifique restaurant par sa décoration. Tellement bondé que nous avons du attendre qu’une table se libère. A faire.

 

Jour 14 : Plage de Puerto Princessa

A la base on devait partir visiter la « underground river » à Sabang. Seulement il fallait partir à l’aube et revenir avec la nuit. Notre voyage aux Philippines touchant à sa fin, nous avons choisi l’option quelques boutiques dans Puerto Princessa puis farniente sur la plage.

Direction White Beach. Première surprise en arrivant la plage est payante et plutôt chère par rapport au niveau de vie des gens. Deuxième surprise, la plage est minuscule et le sable sec est rempli de tables pour picnic payantes en supplément. Bref, il nous faut poser nos serviettes dans un petit recoin sur un sable encore humide. Troisième surprise, la mer est rempli d’algues, ce qui rend la baignade pas trop agréable. Quatrième surprise, si l’on s’éloigne de quelques mètres de la plage il y a des détritus partout qui jonchent le sol. Conclusion, surtout ne pas se rendre à Puerto Princessa pour ses plages.

Le soir, nous partons diner au Badjao. Un restaurant sur pilotis. A faire également mais le midi si l’on souhaite profiter de la vue.

Jour 15 : De Puerto Princessa à Manille en vol intérieur

Le matin, départ pour l’aéroport. La fille du proprio de l’hôtel nous y conduit gratuitement avec le 4*4 de son père. Plutôt sympa de sa part.

En, début d’après midi, arrivé à Manille. Direction notre hôtel pour se débarrasser des bagages. Comme il n’y a pas grand-chose à visiter dans Manille, nous choisissons de nous rendre dans le temple de la démesure. Le « Malls of Asia ». Un centre commercial gigantesque d’environ 400 boutiques avec tout le luxe Européen au tarif Européen, bowling, patinoire avec de la neige qui tombe du plafond. Même en France, nous n’avons jamais vu ça. Et dire qu’à quelques centaines de mètres, des gens dorment dans la rue ou dans les bidons villes … .

Jour 16 : Vol Retour en France

Snif, c’est la fin.

Les vacances sont finies. Mon récit aussi. J’espère vous avoir donné envie de vous rendre au Philippines. Une expérience inoubliable que je recommande

 

Page précédente - Début du récit - Retour index



ZEfly, le comparateur de comparateurs de vols.

Accueil, Mensions Légales, Conditions Générales, Presse, Contact, ©2017-2020 tous droits réservés